Destination Rugby

forum generaliste de rugby
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fédérale 1: coachs au banc d'essai

Aller en bas 
AuteurMessage
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Fédérale 1: coachs au banc d'essai   Ven 10 Sep - 16:36

Publié le 10/09/2010 09:53 | LaDepeche.fr

Fédérale 1: coachs au banc d'essai


La saison de tous les dangers, la saison de tous les espoirs. Si Valence-d'Agen connaît la Fédérale 1, c'est une découverte pour l'Union sportive montalbanaise. A l'inter-saison, il s'est passé des choses, beaucoup de choses dans les deux camps. Après un été passé à se préparer, place désormais aux choses sérieuses avec l'ouverture du championnat de France dimanche, à domicile pour les deux équipes.

Retrouvez aujourd'hui l'avis des deux entraîneurs Sébastien Calvet (Union sportive montalbanaise) et Nicolas Escouteloup (Avenir valencien) sur cette saison qui s'annonce.

Que pensez-vous de l'absence de poules géographiques et les longs déplacements ne seront-ils pas un désavantage?

Sébastien Calvet, entraîneur de l'équipe première de l'Union sportive montalbanaise (USM). On aurait préféré des adversaires moins éloignés c'est vrai mais il faut faire avec. Nous avons par exemple décidé de nous rendre à Aubenas sur une seule journée, en partant le matin et en retardant l'heure de la rencontre. Nous ferons le point ensuite pour voir si c'est trop fatiguant pour tout le monde. Pour d'autres matchs (Grasse, Nice, Romans...) nous partirons la veille. Nous verrons aussi s'il faut faire partir la une un jour plus tôt et la B le jour même. De toute façon, les joueurs devront s'adapter.

Nicolas Escouteloup,
entraîneur de l'équipe première de l'Avenir valencien. Jouer à Sapiac ou au stade de la Méditerannée , à Nice , à la Seyne ce seront des challenges importants mais c'est enthousiasmant. C'est vrai que la constitution des poules n'a pas vraiment respecté la géographie; en ce qui concerne les longs déplacements, ils font partie du rugby. Le côté très désavantageux c'est que tous les clubs doivent se déplacer à deux équipes à faire beaucoup de bus. Je pense que les gens de la FFR n'ont pas dùu faire beaucoup de longs déplacements à cinquante dans ces conditions là. C'est très ennuyeux, surtout du coté financier.

Le derby que tout le monde attend ne peut-il pas changer la donne en ne mobilisant les esprits que pour ce rendez-vous?


Sébastien Calvet.
Valence et l'USM se retrouvent dans la même poule et il faut le prendre en considération. Mais le problème est réglé de notre côté puisque l'ensemble du groupe est nouveau et ne connaît pas le contexte rugbystique départemental. Bien sûr, on leur en parle mais pour eux ce sera une rencontre comme une autre. Même les trois joueurs qui sont restés (Coll, Figuereido et Larroque) n'ont jamais joué de derby. Bien entendu que ce sera une semaine et un match particulier mais nous ne changerons rien à nos habitudes. En plus, avant le premier match, de l'eau aura coulé sous les ponts. La motivation première ne sera pas de gagner parce que c'est Valence mais de gagner pour bien figurer dans la poule.

Nicolas Escouteloup. Il est évident que les deux équipes que ce soit Montauban ou l'Avenir valencien à l'approche du derby auront forcément des idées. Que cela modifie la donne , je ne pense pas; ce sera, c'est certain , un match qui sera passionné et il possible comme dans tous ces cas là que le débat soit passionné à l'extérieur du terrain et tout à fait intéressant et correct sur la pelouse. C'est le charme des derbys , j'en ai connu avec Marmande, mais Valence/Montauban sera un derby local et régional car des joueurs ont évolué des deux côtés et parce que la fracture a fait que les joueurs sont partis de l'USM avec un certain état d'esprit et que le derby représentera beaucoup pour eux. Ce sera un bon match de rugby avec du monde.

Comment jugez-vous le niveau de la Fédérale 1 cette année et où situez-vous votre équipe au milieu des autres formations?

Sébastien Calvet.
Nous avons très certainement la poule la plus relevée de Fédérale 1 avec de gros morceaux. C'est inquiétant mais c'est aussi très exhaltant. Le niveau de la Fédérale 1 est bon (il est souvent allé voir Valence la saison dernière). Il y a beaucoup de joueurs de qualité aux postes clés et en particulier chez les buteurs. A l'USM, le groupe est de qualité. J'espère qu'il aura les qualité mentales. Il faudra de toute façon faire preuve d'humilité. Il n'y a que par là que nous réussirons quelquechose. Nous ferons un premier point après les cinq premières rencontres.

Nicolas Escouteloup.
Avant le championnat, je trouvais que le niveau de la fédérale 1 et du « jean Prat » s'élevait chaque année. Aujourd'hui effectivement et globalement le niveau de jeu ne s'élève pas vraiment, ça ne joue pas beaucoup plus vite , par contre le niveau physique des joueurs et la préparation s'élève de plus en plus. les impacts, et notamment en mêlée, sont de plus en plus rudes. Je pense que les joueurs qui sont limités à un niveau supérieur et qui se retrouvent en fédérale 1 sont des joueurs qui ont une capacité d'analyse et de réaction au jeu plus faible qu'en ProD2 ou Top 14.

Comment jugez-vous la qualité de votre effectif. Quels sont ses points forts mais aussi ses points faibles?


Sébastien Calvet . Nous avons bien sûr essayé de composer le groupe le meilleur possible avec des qualités individuelles indégniables. Mais les garçons doivent, je le répète, être humbles face à leurs performances car la saison est longue. Nous avons des ex Top 14, des internationaux amateurs, des internationaux jeunes mais il ne faut surtout pas s'enflammer. C'est sur le terrain que l'on verra nos qualités. Le groupe dans son ensemble a une grosse marge de progression à tous les niveaux et j'espère que nous ne commettrons pas un pêché de jeunesse. Les rencontres amicales nous ont de même démontré que les garçons savaient où ils allaient et qu'ils ne le commettraient pas. Espérons que cela continue.

Nicolas Escouteloup. La qualité essentielle du groupe que j'ai observé depuis que je suis ici , c'est que nous avons un groupe de 33 à 35 joueurs très homogènes, avec des possibilités de remplacement interessantes. Nous n'avons pas 25 joueurs pour l'équipe 1 et un trou pour l'équipe 2 . C'est une grande richesse pour l'Avenir valencien ; En faisant l'état ders lieux de l'effectif en fonction de la poule et du niveau de la fédérale 1 c'est difficile d'en dire plus . D'après les matches que nous avons fait nous avons de bons espoirs pour nous situer; si nous pouvons nou essayeront d'être dans les vingt meilleures équipes de Fédérale 1. Nous avons un groupe qui a une moyenne d'âge de 24 ans et cela présage de belles années pour la suite de l'Avenir valencien.

_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fédérale 1: coachs au banc d'essai
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joueurs a l'essai
» essai camera oregon atc2k
» essai combi sèche
» 1er essai
» Eurosport se met à la Fédérale 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Rugby :: Federale 1 :: USM - Montauban >>>-
Sauter vers: