Destination Rugby

forum generaliste de rugby
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 CARCASSONNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: CARCASSONNE   Dim 29 Aoû - 11:26

Pro D2. Exploit de Carcassonne qui s'impose à Auch
PRO D2. 1re journée. La surprise est venue du Gers où le promu audois s'est imposé d'un point.


L'essentiel : Dans un match sans relief, où l'air du large était resté en vacances, la pugnacité, le réalisme et le pressing défensif du promu carcassonnais ont fait merveille. En jouant « à l'auscitaine », les Audois ont réussi à s'imposer au stade Fouroux, là où, pourtant, les Gersois avaient promis de l'emporter pour mettre d'entrée une distance avec un adversaire direct dans la course au maintien.

Malgré trois cartons jaunes, les partenaires de l'ancien Auscitain, Jérôme Baradat, ont tenu jusqu'au bout pour frapper un grand coup dès l'ouverture du championnat et infiltrer le doute chez les Gersois déjà sous pression.

Les moments clés : Le premier essai de pénalisation accordé par M. Dal Maso pour un maul écroulé (33) a mis les Carcassonnais dans le sens de la marche en les faisant passer devant au score à leur deuxième incursion dans le camp des Auscitains, alors que ces derniers avaient la main mise sur l'entame du match.

Dans le second acte, le moment fort des hommes de Grégory Patat et Julien Sarraute entre la 62e et la 68e minute, n'a jamais pu trouver sa concrétisation. Même en infériorité numérique les Audois ont résisté au pilonnage en règle de leur ligne face à des Auscitains qui choisirent deux fois la touche et deux fois la mêlée avant de se contenter des trois points de Pierre-Alexandre Dut au bout de 10 minutes de domination stérile.

Les hommes : Même bousculés dans le second acte, le pack audois a fait mieux que résister, dans une équipe où les recrues, Bracken, Etien, Koffi ou Guicherd ont montré tout leur savoir faire. A l'ouverture, Cédric Rosalen a fait merveille avec son pied, offrant le deuxième essai à ses couleurs et ne tremblant pas dans ses tentatives de tir au but.

Et maintenant : Nouveau derby pour Auch à Pau, samedi, tandis que Carcassonne va recevoir le Lyon O.U.
Fiche Technique

Auch 25 Carcassonne 26 MT: 12-17. Temps ensoleillé, pelouse en bon état, 2000 spectateurs, arbitre M. Dal Maso (Midi-Pyrénées)


Vainqueurs: 2 E de pénalisation (33), Le Bourhis (40), 4 P (6, 53, 72, 75), 2 T (33, 40) de Rosalen

Vaincus: 1 E de Clarac (78) 6 P (5, 20, 30, 40+1, 47, 69), 1 T (78) de Dut.

Evolution du score: 0-3, 3-3, 3-6, 3-9, 10-9, 17-9, 17-12/17-15, 20-15, 20-18, 23-18, 26-18, 26-25.

Auch: Bérot (Duffau 57); Buto, Brethous, Paterson, Acebes (o) Dut (m) Salle-Canne (Clarac 57); Eymard, Rongieras (De Pauw 51), Saint-Lary (cap); Tapasu, Loubet (Lacroix 48); Menkarska, Campo (Casals 57), Delom (Nérocan 51).

Carcassonne: Solana; Codjo, Le Bourhis, Morel (Labbi 60), N'Gog (o) Rosalen (m) Mahé (Siro 72); Koffi, Baradat (cap), Etien; Guicherd (Jeannard 68), Guironnet; Bracken (Ben Bouhout 48), Cidre (Sidobre 68), Paloméra (Delboulbès 68).

Exclu. tempo.: Guironnet (46, faute technique), Baradat (55, faute technique), Etien (68, antijeu)

La note du match: 9/20. L'homme du match: Cedric Rosalen (Carcassonne)

_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: CARCASSONNE   Lun 30 Aoû - 17:06

Labit: "C'est extraordinaire"



Carcassonne a réalisé l'exploit du week-end en s'imposant à Auch (25-26) lors de la première journée de Pro D2. L'USC a réalisé une bonne prestation, de bonne augure pour la suite du championnat. Avant de recevoir le Lou, l'entraîneur Christian Labit revient sur la victoire de son équipe.

Comment analysez-vous votre victoire contre Auch (25-26) samedi ?


Christian LABIT
: C'est tout simplement extraordinaire ! Le promu qui gagne son premier match à l'extérieur contre un club difficile à maîtriser et d'ores et déjà habitué au Pro D2, c'est que du bonheur. On est très content, on continue de travailler avec sérennité et dans un bon état d'esprit collectif. Nous sommes arrivés dans le championnat que depuis un mois, nous avons un peu de retard, donc rien ne vaut une première journée comme celle-ci. Ce n'est que du bonus. Après, il s'agit d'une victoire aléatoire qui a tourné en notre faveur. On a pu constater de nombreuses imperfections mais beaucoup d'efficacité aussi. Et puis on ramène quatre points, c'est très positif.

Surtout vous prenez un avantage psychologique sur un candidat direct pour le maintien ?

C.L : Oui toutefois au match retour, ils peuvent très bien venir nous battre chez nous, ça remettra alors les pendules à l'heure. Mais on ne va pas se préoccuper des autres, on est sur une dynamique de victoire. On a perdu très peu de matchs l'an passé. Certes il s'agissait de la Fédérale 1 mais le groupe d'aujourd'hui a forcément changé et c'est très bien. Mais ce n'est pas pour autant que l'on s'enferme, on a conscience de la difficulté et de la longueur du championnat. On est réaliste, on sait qu'on ne sera pas champions de Pro D2 cette année, mais cette première victoire face à Auch est très importante pour nous et pour notre public aussi.

Quels secteurs ont été les plus performants lors de cette première journée ?

C.L
: L'effectif a été efficace en ce qui concerne les consignes. On est véritablement en manque de repères. On a pas effectué une belle partie de rugby. Néanmoins ce qu'on avait préparé s'est réalisé, c'est plutôt positif. Les joueurs sont à l'écoute et d'une abnégation à tout épreuve. Face à Auch, nous avons joué à 14 pendant une demi-heure suite à trois cartons écopés. La consigne était de ne pas prendre de points et on a réussi.

Qu'avez-vous pensez de vos recrues ?

C.L
: Elles se sont réellement révélées, encore d'avantage que lors des derniers matchs amicaux. Certes, ces joueurs ont encore besoin de repères et de prendre leurs automatismes, mais ils ont franchit un cap et ont atteint un niveau supérieur. Je ne suis pas vraiment surpris, je les connais, je sais qu'ils ont encore une certaine marge de progression. Ce n'est que de bonne augure pour la suite.

Même si on se trouve à l'aube du championnat, qu'est ce qui change quand on passe de la Fédérale 1 au Pro D2 ?


C. L : C'est le côté un peu extérieur et le niveau des équipes. Il y a eu un renouvellement puisqu'on a renforcé l'effectif. Le plus complexe à gérer, c'est le côté professionnel et par conséquent le management des hommes. Il faut être capable de diriger un groupe de 40 garçons, d'en prendre 23 et de laisser les autres sur le banc. On a proprement un collectif plus large. Les titulaires de la saison dernière deviennent parfois des remplaçants. C'est cet aspect là qui est difficile à manager. Pour les autres changements par rapport à la Fédérale 1, il faudra attendre la suite du championnat.

En 2008, vous êtes champion de France de Fédérale 2, en 2009 vous êtes demi-finalistes de Fédérale 1 et en 2010 vous êtes champion de France et accédez au Pro D2. C'est historique. Comment expliquez-vous cette formidable ascension ?

C.L : Cette montée s'explique par de nombreuses circonstances. Je me pose moi-même réellement la question. Je pense que c'est dû à 50% de la qualité de l'effectif, à 20% du savoir-faire, à 20% des hommes avec lesquels tu fais les choses et à 10% de réussite. On m'a confié que jamais une équipe n'a eu la même ascension que celle de Carcassonne avec en plus, le titre de champion de France. C'est un tout, je crois, il m'est difficile de le décrire. C'est la chance, le bon vouloir, la réussite, l'ambition commune. Les bénévoles, le public, tous donnent envie et cela au service d'un collectif, d'une ville. C'est vraiment positif. En tant qu'entraîneur j'ai persuadé mes joueurs de leurs qualités. Je leur ai juste demander de croire en leur talent et d'être supérieur à l'adversaire. Je l'avoue je n'aime pas perdre. Lorsque je joue au babyfoot, si je perd, je râle. Il faut rejouer jusqu'à ce que je gagne (rires). Et c'est la même chose à l'entraînement, je veux que mes joueurs soient terriblement déçus de perdre. C'est toujours la même philosophie : être meilleur que l'adversaire.

A l'occasion de la deuxième journée de championnat, vous recevez le finaliste de l'année dernière, le Lou. Comment abordez-vous cette prochaine rencontre ?

C.L : Il faudra soigner les petits maux, rétablir les points négatifs et voir comment les joueurs ont récupéré. On va tenter bien entendu de décrypter les quelques faiblesses du Lou, ça ne sera pas une rencontre évidente. On va essayer de s'accrocher et de trouver des solutions car le Lou est une équipe bien supérieure à la notre.

Rugbyrama - Propos recueillis par Florane POINOT

_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: CARCASSONNE   Sam 4 Sep - 19:21

Publié le 04/09/2010 11:21 | Sa. BA.
Pro D2. L'USC à l'épreuve du Lou
Deuxième journée du championnat de France. Ce soir à 18h30 à Carcassonne


Après des débuts tonitruants en terre gersoise, les Carcassonnais retrouvent ce soir leur antre de Domec. Au menu, du lourd, rien que du lourd avec la venue du grandissime favori de la saison, Lyon.

Ce soir, au coup de sifflet final, deux de choses l'une : ou les Carcassonnais ont terrassé le Lou et l'on parle d'exploit ou ils ont chuté en limitant la casse et l'on se console en se disant que finalement face à ce qui se fait de mieux actuellement dans cette poule de Pro D2, face au grandissime favori de la saison 2010-2011, le résultat n'est finalement que logique. Malgré tout, les Carcassonnais perfusés par Christian Labit au sérum de la victoire depuis quelques années maintenant, n'ont pas l'intention d'entrer sur la pelouse en victimes expiatoires. Pas de complexe d'infériorité non plus. LOU ou pas, au pied des remparts, les adversaires devront se « la filer grave » pour empocher le gain du match. « Il faut prendre ce genre de match face à une équipe comme Lyon comme une rencontre de phases finales. En face de nous, c'est vraiment une équipe d'un autre niveau. C'est un autre monde. De très bons joueurs capables de faire la différence à tout moment, la maîtrise du jeu, la maîtrise technique, la maîtrise tactique… On va essayer de ne pas prendre une volée et éviter aussi d'avoir des blessés », souligne le seconde ligne Guy Jeannard. Un vrai test en somme pour les « jaune et noir » au lendemain de leur tonitruante victoire à Auch. Et l'entraîneur Christian Labit d'ironiser : « Lyon c'est une tout autre dimension. Il faut des mitraillettes pour les arrêter. C'est costaud, ça va vite… C'est le favori des favoris pour l'accession en Top 14. D'ailleurs si on les bat, derrière on peut faire une belle saison ». Il ajoute : « Si on n'est pas parfait dans la gestion et l'implication, on risque la fessée à la maison et mentalement ce sera dur. Mais je ne suis pas inquiet. Je sens que les gars sont impliqués. Ils savent que ce sera dur, ils en ont conscience. Ils ne lâcheront rien ».

Pour rivaliser face à cette grosse cylindrée, le coach carcassonnais comptera, tout d'abord, sur son pack. « Il nous faudra être performant dans les duels, dans les un contre un, performant aussi devant pour essayer de les châtier et les affaiblir. » Pour surtout récupérer ces munitions qui alimenteront les trois-quarts. « Des ballons que l'on exploitera soit pour envoyer du jeu, soit pour renvoyer nos adversaires chez eux. Mais surtout, il ne faudra pas s'enflammer. Même si on est devant notre public. » Carcassonne entend ainsi jouer avec ses armes (Rosalen en tête), ses qualités (jeu au pied, récupération, conquête devant…). « Il nous faudra accentuer le combat au près et ne surtout pas entrer dans une logique de jeu que nous n'avons pas encore au risque de perdre des ballons. »

Carcassonne en a vu d'autre. Certes à un niveau mais l'esprit était le même. Un certain Marseille-Carcassonne de début de saison ou d'aucuns n'auraient parié sur une victoire des « jaune et noir ». Ainsi qu'un match retour, de très haut niveau que l'on comparait déjà à une rencontre de Pro D2 et au cours duquel les Marseille, venus prendre leur revanche, ont perdu leurs illusions. Alors pourquoi, quand bien même durant les trois derniers exercices aucun major de Pro D2 n'a perdu contre un promu, Carcassonne ne pourrait pas être l'exception qui confirmerait cette règle…


Article DDM

_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: CARCASSONNE   Dim 5 Sep - 11:18

Publié le 05/09/2010 08:12 | LaDepeche.fr
Pro D2. Carcassonne a presque eu la peau du LOU
Pro D2. 2e journée. Les Audois ont inquiété l'un des cadors de la poule, et avec un peu plus de réussite...

Un Cédric Rosalen dans un jour sans (cinq coups de pied réussis sur onze tentés) et c'est la victoire qui s'envole. Pour deux petits points. Le promu carcassonnais a bien rivalisé avec le grandissime favori de la saison. Rivalisé mais aussi surpassé une mi-temps durant dans tous les secteurs de jeu (mêlée, ballon porté, défense, jeu au pied…). À ce jeu, justement, c'est Carcassonne qui fait la pluie et le beau temps et qui ouvre la marque par Cédric Rosalen sur une pénalité pour un hors-jeu de position (2e). Et ce n'est pas l'arrière lyonnais Montagnat (7 coups de pied réussi sur 10), auteur de deux pénalités réussies durant cette première période qui parviendra à enrayer la machine carcassonnaise.
Carcassonne marque

Lyon est sur le reculoir et ne sait plus à quel saint se vouer. Lyon est dominé, au bord de l'asphyxie. Et manque de concéder son premier essai à la 10e lorsque sur le drop de Rosalen renvoyé par le poteau les deux centres carcassonnais à la réception du ballon se gênent. Mais ce n'est que partie remise. Cinq minutes plus tard, sur un ballon porté consécutif à une touche dans les « 22 », des Lyonnais sur le reculoir, le demi de mêlée Mahé alerte Rosalen qui croise avec son premier centre Le Bouhris. Ce dernier passe en revue la défense visiteuse et s'en va aplatir entre les poteaux. Rosalen transforme et Carcassonne prend le large. Deux pénalités plus tard et Carcassonne vire en tête à la pause. Mais au retour des vestiaires, la partition jouée par les locaux n'est plus la même. Une baisse de régime et la sanction est immédiate. Lyon se refait la cerise, envoie du jeu et Carcassonne se fait sanctionner. Ce dont profite le buteur rhodanien qui permet à son équipe de recoller au score. 16-12 puis 16-15 et à la 60e, pour la première fois de la rencontre, le Lou passe devant (16-18). La rencontre ne tient plus qu'à un fil. Le public retient son souffle. La fin de la rencontre se résume à un duel de buteurs. Et à ce jeu, c'est le Lyonnais Montagnat qui rend la copie la plus propre. Menés 21 à 19 à la 63e, les Carcassonnais auront deux occasions de l'emporter (72e, 74e). Mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Carcassonne se console avec un très beau bonus défensif avant d'aller défier Grenoble. Sa. BA.
Fiche Technique

Carcassonne : 19 - Lyon 21


MT : 16-9. Spectateurs : 5000 environ

Arbitres : Christophe Labaune (Ile de France)

Pour Carcassonne : 1 E de Le Bouhris (15), 4 P (3, 20, 36, 65).

Pour Lyon : 7 P de Montagnat (9, 25, 39, 51, 55, 61, 70).

Evolution du score : 3-0, 3-3, 10-3, 13-3, 13-6, 16-6, 16-9/16-12, 16-15, 16-18, 19-18, 19-21.

CARCASSONNE
: Solana, Codjo, Molinier (Labbi, 55), Le Bouhris, N'Gog, (o) Rosalen, (m) Mahé (Siro, 65) ; (cap) Baradat (Teyssier, 66), Etien, Koffi ; Guicher (Jeannard, 62), Guironnet ; Ben Bouhout (Braken, 57), Sidobre (Cidre, 57), Delboulbès (Paloméra (55).

LYON
: Montagnat, Bailey (Loursac, 55), Wakanivuga, Raffault, Ratuvou, (o) Sadourny, (m) Nicoud (Sallobert, 45), Manta (N'Zi, 67), Abraham, Gambetta (cap), Vigouroux, Hehea (Salellas, 65), Toleafoa (Dacundo (62), Taufaka (Balan, 55), Fiard (Testa, 41).

_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: CARCASSONNE   Sam 11 Sep - 12:00

Publié le 11/09/2010 09:21 | Sa. Baguigui
Pro D2. US Carcassonne : faire un coup à Grenoble
Troisième journée du championnat de France. Ce soir à 18h30 (pour Carcassonne)

.

Au sortir de deux défaites, Grenoble aura la pression ce soir à 18h30 devant son public en accueillant un promu qui déjoue, pour l'heure, tous les pronostics.

«Une belle claque », soulignait, au soir de la défaite de son équipe, Fabrice Landreau, le directeur sportif de Grenoble, à domicile, face aux Montois (9-12) pour l'ouverture du championnat alors que dans le même temps le promu, Carcassonne, déjouait tous les pronostics en allant s'imposer sur la pelouse des Auscitains (25 à 26). Second revers pour les Isérois, une semaine plus tard en Bigorre, face au Stadoceste tarbais (25-19) avec toujours une conquête défaillante, alors que dans le même temps le promu, sur ses terres, faisait trembler le « grandissime » Lyon et ne concédait la défaite que sur la défaillance de son buteur Rosalen (19 à 21)… Dans ces conditions, du côté de Grenoble, c'est la crise qui couve. Et pour peu que le club cher au président Marc Chérèque ne parvienne pas à contenir ce soir les ambitions légitimes de la bande à Labit… Ce qui est fort possible, finalement, si l'on ajoute dans la balance le paramètre pression que les Isérois devront gérer devant leur public alors qu'en contrepartie les Carcassonnais joueront crânement leur chance. Et plus même, sachant que face à cette formation Christian Labit, l'entraîneur des « jaune et noir », n'a jamais perdu lorsqu'il était joueur et n'entend pas le faire dans son habit d'entraîneur.

« Grenoble comme Lyon, c'est aussi du lourd, du costaud. Notamment devant. Cette équipe est bien organisée en défense et la solution sera de la contourner. Mais on peut dire qu'elle est dans nos cordes », expliquait-on du côté de l'encadrement technique. « Contrairement au Lou, il faudra cette fois envoyer un petit plus de jeu car on a remarqué que lorsqu'on arrivait à faire un petit plus de temps de jeu on désorganisait l'adversaire. »

Ceci expliquant peut-être cela, le groupe qui se déplacera en Isère a subi quelques changements. Jeannard, Codjo, Braken, Labbi et Siro seront au repos, remplacés par Poux, Lazzarotto, Zanoni, Morel, Ripert. « Je n'ai pas le banc de Grenoble alors on doit faire des changements. Cela va me permettre de voir tous les gars et leur donner la chance de prouver qu'ils peuvent être titulaires. De plus on va se servir de la frustration née de la défaite face au Lou pour bousculer Grenoble. Cette troisième journée est finalement un nouveau bon test parce qu'en face c'est une équipe revancharde qui sera alignée. Mais la pression de cette rencontre, c'est Grenoble qui l'aura, pas nous », souligne Christian Labit.

Reste malgré tout que ce soir rien ne sera simple pour les « jaune et noir ». A commencer par le combat dans lequel les Isérois vont les convier. Mais de ce côté-là, les Carcassonnais ont prouvé qu'ils pouvaient, pour l'heure, rivaliser avec les meilleurs. De quoi alimenter, entre autres Benoît Lazzarotto et Benoît Ripert qui, pour leur première titularisation, des fourmis dans les jambes aidant, ont bien l'intention de crever l'écran.

_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: CARCASSONNE   Sam 11 Sep - 12:01

Carcassonne : Le groupe

Le staff carcassonnais vient de communiquer le groupe de l’USC pour le déplacement à Grenoble (samedi 18 h 30 à Lesdiguières).

Le groupe de l'USC.- Avants
: Palomera, Delboubes, Sidobre, Ben Bouhout, Cidre, Guironnet, Guicherd, Teyssier, Baradat, Koffi, Etien, Zanoni, Poux

Arrières : Le Bourhis, Molinier, N’Gog, Mahé, Rosalen, Garcia, Solana, Ripert, Morel, Lazzarotto

_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: CARCASSONNE   Lun 13 Sep - 17:20

Publié le 12/09/2010 09:49 | LaDepeche.fr
Pro D2. L'indiscipline fait plier Carcassonne
Etien n'a pas démérité dans l'Isère /Photo DDM, R. Garcia



Un coup pied dans le ballon alors que l'arbitre vient de siffler une pénalité et la première sanction est immédiate. À quatorze face à une formation qui avait decidé, hier, de refuser le défi physique face au trouble-fête « jaune et noir », les Carcassonnais ont encaissé la deuxième sanction en quelques minutes seulement. En envoyant du jeu face à une formation en infériorité numérique, les Grenoblois sont parvenus rapidement à franchir le rideau visiteur, le virevoltant Human ne trouvant personne sur sa route en l'absence de Benoît Lazzarotto.

En seconde période, les Carcassonnais allaient afficher un autre visage. Ils refaisaient même leur retard grâce à Rosalen, mais une « boulette » de Baradat sur sa ligne d'en-but coûtait un essai de pénalité qui envoyait Carcassonne au fond du trou. Sa. BA.
Fiche Technique

Grenoble: 31 - Carcassonne : 18

M.-T.:18 à 9; spectateurs: 3000; arbitre: M. Datas (Armagnac-Bigorre)

Vainqueurs: 3E Human (31, 35), pénalité (70), 2P (6, 12), 1T Stewart, 2 P, 1 T Teague (70, 78) Vaincus:3 P Garcia (19, 22, 38), 1P et 2D Rosalen (59, 50, 62)

Evolution du score: 3/0, 6/0, 6/3, 6/6, 11/6, 18/6, 18/9, 18/12, 18/15, 18/18, 21/18, 28/18, 31/18.

CARCASSONNE: Solana; Lazzarotto, Molinier (Morel, 59), Le Bouhris, N'Gog; (o) Garcia (Rosalen, 46), (m) Mahé (Ripert, 75); Baradat (cap.) (Teyssier, 74), Koffi, Etien; Guicherd (Guironnet, 50), Poux; Ben Bouhout (Zanoni, 74), Cidre (Sidobre, 59), Delboulbès (Paloméra, 64)

Exp. temp.: Lazzarotto, 24)

LYON: Dalla-Riva; Daunivucu, Jahouer, Hunt, Human;(o) Stewart (Teague, 66), (m) Senio (Kietaka, 74); Chaplain (Lison, 74), Marechal (Best, 13), Driollet; Farley (cap.), Hulme; Cheron (Edwards, 36), Lozupone (Bianchin, 52), Mutapcic (David, 72)

_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: CARCASSONNE   Lun 11 Oct - 18:13

Publié le 11/10/2010 11:54 - Modifié le 11/10/2010 à 13:43 | Sa. Baguigui
Pro D2. L'US Carcassonne chante les pieds dans la boue
6e journée.


Il reste à peine plus d'une minute à jouer. Tarbes, depuis la 76e, fait feu de tout bois. Et Solana, sur une récupération de balle trouve une touche dans les « 22 » visiteurs, quelques minutes après avoir enquillé des 23 mètres en coin la pénalité de la gagne concédé par les tarbais sur une faute de leurs avants. Christian Labit, sur le bord de touche, aussi détrempé que le terrain, lève les bras au ciel. L'affaire est dans le sac. Plus rien ne peut contrarier la victoire de ses protégés. Il la savoure cette victoire, une poignée de seconde avant que l'arbitre, sur un dégagement en touche de Solana, ne renvoie les deux formations aux vestiaires. Il la savoure d'autant plus qu'elle n'a choisi son camp qu'en fin de rencontre. Et si sa préférence avait été les visiteurs, il n'y aurait eu rien à redire tant, notamment, la gestion du terrain au pied de l'ouvreur Fabien Fortassin, malgré des conditions météorologiques dantesques fut un modèle du genre. Ce qui contribua à cantonner les « jaune et noir » dans leur moitié de terrain, 90 % du temps.

Une victoire à l'arrachée, donc, injuste diront les Tarbais, décrochée au prix d'une remarquable abnégation collective. Mais qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse soulignait-on de l'autre côté. Et ivresse, hier, il y eut dans le camp carcassonnais au sortir d'une seconde victoire consécutive qui présage des lendemains plutôt chantant. À commencer par le derby face à une formation narbonnaise qui n'en finit plus de s'enfoncer dans ce classement de Pro D2. Mais ceci est une autre histoire.

Hier, dans le bourbier de Domec, les Carcassonnais ont eu le mérite de ne rien lâcher. Jamais. Jusqu'au bout, contrariant ainsi les ambitions légitimes d'un ours plutôt bien léché qui, s'il fut échaudé par le seul essai de la rencontre, œuvre d'un collectif puissant, à la 16e, consécutif à un contre du flanker Koffi sur un dégagement visiteur, n'en fut pas pour autant impressionné remettant son salut dans les mains, ou plutôt le pied de son artilleur Fortassin. L'écart à la pause n'étant d'ailleurs que d'un tout petit point. Et si les visiteurs parviennent, pour la première fois de la rencontre, à virer en tête au tableau d'affichage à la 57e sur une pénalité réussie par Fortassin des 40 mètres et sifflée pour une mêlée écroulée, ils ne réussiront pas à gérer cet avantage jusqu'au coup de sifflet final concédant, sur une faute de leurs avants, une pénalité à la 76e, à l'entrée de leurs « 22 ». Trois points que l'arrière Solana se fera un plaisir d'empocher pour le plus grand plaisir des « quelque » 3000 spectateurs qui ont préféré « l'alerte orange » plutôt que leur canapé et un certain Toulouse-London Wasps…
Carcassonne 13 - Tarbes 12

A Carcassonne (stade Albert-Domec). Mi-temps : 10 à 9.

3000 spectateurs.

Arbitre : Jérôme Lamirand (Béran).

Pour les vainqueurs : 1 E collectif (16e), 1 T (17e) et 2 P (8e et 76e) de Solana.

Pour les vaincus : 4 P de Fortassin (12e, 15e, 26e, 58e).

Evolution du score : 3/0, 3/3, 3/6, 10/6, 10/9, 10/12, 13/12.

US CARCASSONNE : Solana, Lazzarotto, Morel, Le Bouhris, Codjo, (o) Garcia, (m) Mahé, Baradat (cap), Koffi, Etien (Teyssier, 71e), Jeannard (Guicherd, 49e), Guironnet, Braken, Sidobre (Cidre, 49e), Delboulbès (Paloméra, 49e).

TARBES-PYRENEES-RUGBY : Etcheverria (cap.) ; Terblanche, Siale, Worthington, Caujolle ; (o) Fortassin, (m) Lacrampe (Labarthe 69e) ; Andre, Lasserre (W. Loftus 68e), Bernad ; Domolaïlaï, Stewart ; Toetu (Mirtskulava 58e, Toetu 66e), Anglade (Dupuy 50e), Magrakvelidze (Hurou 50e).
Le chiffre : 1

essai> pour l'USC. Les conditions météo dantesques n'ont pas permis de grandes envolées dans l'enceinte d e Domec. Malgré tout, les Carcassonnais parviendront à franchir le rideau défensif tarbais pour inscrire l'unique essai à la 16e.

Article DDM

_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: CARCASSONNE   Jeu 14 Oct - 21:22

Publié le 14/10/2010 08:51 | LaDepeche.fr
Pro D2. US Carcassonne : tête de mêlée


Place au derby audois ! Vainqueur au courage de Tarbes dans des conditions climatiques extrêmes, les Carcassonnais se déplaceront le week-end prochain à Narbonne pour un derby qui est très attendu par les supporters audois. En effet, pour le compte de la 7e journée de Pro D2, les deux équipes se rencontreront pour la première fois depuis vingt-cinq ans. Avec une équipe narbonnaise ambitieuse, mais en plein doute et qui occupe actuellement la 14e place du classement, et l'USC qui reste sur deux victoires consécutives, nous pouvons d'ores et déjà nous attendre à un derby passionnant. Le coup d'envoi de la rencontre sera donné à ce samedi à 18 h 30 au parc des Sports et de l'Amitié à Narbonne.

Info billetterie Narbonne - USC. L'US Carcassonne dispose encore de places en gradin Sud pour la rencontre face à Narbonne pour ce week-end. Une billetterie sera mise en place par l'USC au chalet de la place Carnot.

Ouverture aujourd'hui jeudi 14 et demain vendredi 15 octobre de 14 h 30 à 17 heures. Tarifs unique de 8 € (frais de location inclus).

À cette occasion, des produits dérivés de l'USC (drapeaux, accessoires…) seront mis en vente afin que chacun soit équipé en jaune pour le déplacement à Narbonne.

_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: CARCASSONNE   Jeu 14 Oct - 21:24

Publié le 14/10/2010 10:02 | Jean-Pierre Oyarsabal
Pro D2. Narbonne-Carcassonne, 25 ans après

Derby de l'Aude, samedi à Narbonne entre les «orange» de la sous-préfecture et les «jaune» de la préfecture. ça n'était plus arrivé depuis 1985. Mise en perspective historique.

Ce jour-là, le 18 novembre 1984, on fêtait la sainte Aude. Et sur le terrain de "Carca", les voisins narbonnais venaient disputer le match aller du derby. Drôle de clin d'œil...

Samedi le RC Narbonne retrouve l'US Carcassonne.. À moins que ce ne soit l'inverse. 25 ans que cela n'était plus arrivé ; le temps de l'éclipse préfectorale.

Il faut dire qu'en Aude rugbystique, c'est la sous-préfecture qui a toujours porté le drapeau : 2 Brennus plus 3 finales plus 10 demies ; 9 Du-Manoir, 33 internationaux pour Narbonne contre un titre de deuxième division et un international, Daniel Bustaffa (11 sélections de 77 à 80) dans la mesure où Lavaud, Sebedio, Domec, Raynaud, Blain, Vassal et Choy l'ont été avant la deuxième guerre sous le maillot de l'AS Carcassonne, aujourd'hui à XIII, le dernier nommé présentant la particularité d'avoir été international sous le maillot orange puis jaune !
10 à 1

77-80, c'est une tranche de la grande période de l'USC accédant en première division en 76 sous l'ère dorée du Président Jacques Talmier et du capitaine-entraîneur Louis Rouan, deux « pointures » en leur domaine… Suivirent 11 saisons avec, en point d'orgue quatre qualifications aux phases finales (16èmes, 8èmes) et deux échecs cruels face au voisin ! Un voisin qui alimentait déjà les rangs « canaris » (frères Vial, Provenzale, Guy Spanghero, Raynaud…). Puis il y a eu 1987, la descente en Groupe B. Début d'une fin.

Les confrontations entre les deux équipes sont donc peu nombreuses : 12. Et la balance penche largement d'un côté : 10 victoires narbonnaises, 1 nul et 1 seul succès carcassonnais lors de l'avant-dernier affrontement entre les deux équipes… à Narbonne (Voir encadré).Au terme du match retour, et pour ce qui est le dernier rendez-vous entre les deux équipes, Carcassonne avait perdu ses chances de qualification (Narbonne passera aussi à côté quelques semaines plus tard et pour la première fois depuis 1963 !).« Trop d'engouement, de passion… On a donné à ce match une importance inconsidérée » avait commenté l'entraîneur carcassonnais d'alors, Olivier Saïsset. À méditer pour ceux d'aujourd'hui, quelque soit leur camp.
Greffe narbonnaise

Car si le temps des derbys est révolu, c'est après une belle greffe narbonnaise que pousse l'USC d'aujourd'hui (Rosalen, Siro, Guicherd, Mahé, Poux, Palomera, Labbi, Zanoni après Tournaire-Nadau, plus les deux coaches, Labit-Clavières)... Et quelques ressentiments électrisent encore la vieille Nationale 113.
Les deux dernières confrontations
Match aller

18 novembre 1984 à Narbonne:

Carcassonne bat Narbonne 12-10 (MT: 6-0)

-2E Nicol (37) et Perez (51); 2T Barella

-1E Martinez (42); 2P Magre (50,68)

NARBONNE: Campos; Fabre, Blanc, Pi, Estève (o) Magre (m) Ramon; Bouisset (Montel, 62), Sablayrolles, J. Cazaute; P. Salas, Bourguignon; J.C Pineda, Nivelle, Martinez (J.J. Pineda, 60)

CARCASSONNE: Barella; Gonzales, Perez, Nicol, Galibert (o) Salettes (m) Artigusse; Serres-Cousinié, Millès, Malet; M. Vial, Faivre; Provenzale (Foussat, 68), S. Selponi, Roubio (Duffranc, 55)

Grosse surprise provoquée par un groupe carcassonnais (avec trois ex-Narbonnais: Provenzale, M. Vial, Malet) en reconstruction , alors dernier de poule, surtout venu pour limiter les dégâts face à une équipe narbonnaise désorganisée par les forfaits de Codorniou et de Mathias, trop certaine de son succès, manquant 3 essais imparables et trainant comme un boulet le contre de Nicol sur Pi juste avant la mi-temps.
Match retour

24 février 1985 à Carcassonne:

Narbonne bat Carcassonne 9 à 6 (MT: 9-0)

-1E Bouisset (9); 1T et 1D (12) Mathias

-2P Barella (63, 75)

CARCASSONNE: Barella; Gonzales, Perez, Nicol, Galibert (o) Salettes (m) Artigusse; Serres-Cousinié, Milles, Malet; Thevenot, Macchion (Veronese, 57); Provenzale, S. Selponi, Roubio

NARBONNE: Magre (Lanau, 67); Lanau (Fabre, 67), Pi, Codorniou, Estève (o) Mathias (m) Ramon; Bouisset, Malquié, Delpoux; Bourguignon, Sablayrolles; J.C. Pineda, Nivelle, Colomine.

Le RCN prend sa revanche en en 12 minutes (9-0) manquant un essai en suivant puis maîtrise laborieusement les initiatives adverses brouillonnes grâce notamment à une touche prolifique autour de Bourguignon et Delpoux. A dix minutes de la fin, le buteur carcassonnais Barella (2 réussite sur 7 tentatives) expédie unballon très haut au-dessus des barres. Ceux qui se trouvaient dérrière ont affirmé qu'il était passé... Pas les juges de touche.
Paul Barella : « Ils étaient vraiment de Narbonne et de Carcassonne »

Paul Barella (55 ans), ancien demi-de-mêlée buteur carcassonnais, venu de Condom, qui fut, lors de la belle période des « Canaris », l'exécuteur des hautes œuvres derrière un pack redouté.

« En 84-85, j'arrivais en fin de carrière ; de 9 j'étais passé 10 puis 15… Je ne me souviens pas vraiment de ces deux rencontres, simplement qu'au match retour il y avait beaucoup de vent, ce qui nous avait perturbé Mathias et moi, en tant que buteurs, et que nous jouions la qualification… Mais c'était vraiment une autre époque. Il existait une rivalité dans la mesure où les gars qui jouaient étaient vraiment de Narbonne et de Carcassonne… Cette année l'USC pourrait bien être la surprise de la D2. Il y a un bon état d'esprit et l'apport de joueurs du Top 14 est payant. Mais je ne serai pas dans les tribunes samedi car je vais chasser la palombe. C'est sacré »
Jean-Marc Magre : « C'était à l'image de notre saison… »

Jean-Marc Magre (52 ans), arrière du RC Narbonne de 80 à 86.

« Charpenté », lucide, des pieds et de la tête. Une assurance tous risques.

« J'ai le souvenir de deux matches serrés avec un caractère de derby très prononcé… A l'aller, nous avions déjoué, nous étions tombés dans un faux-rythme et commis beaucoup de maladresses. Nous étions sortis déçus et frustrés. Au retour, le vent et l'enjeu avait crispé les deux équipes. Deux matches qui reflétaient, côté narbonnais, notre saison, médiocre, malgré une fin magnifique puisque nous avions remporté la Coupe de France en battant le Stade Toulousain à… Carcassonne. »

Article DDM

_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sapiacaine2coeur
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2223
Localisation : Villemur / Tarn ( 31 )
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: CARCASSONNE   Dim 17 Oct - 11:22

Publié le 17/10/2010 07:50 | Sa. Baguigui
Pro D2. À Narbonne le derby de l'Aude
Pro D2. 7e journée.

Résumé

Les Carcassonnais ont cru en leur bonne étoile jusqu'à l'heure de jeu. Jusqu'à ce carton jaune envoyant sur la touche leur seconde ligne Philippe Guicherd. En supériorité numérique, le pack narbonnais est alors parvenu à prendre l'ascendant en inscrivant deux essais. Un premier (Tawake) qui leur a offert l'égalité (23-23, 61e) sur un ballon porté consécutif à une pénaltouche ; le second, toujours par Tawake, 68e, sur une mêlée enfoncée, également dans les « 22 » carcassonnais. Pourtant, jusqu'à l'heure de jeu, et malgré un potentiel supérieur en face, les Carcassonnais ont fait la course en tête se nourrissant des fautes narbonnaises dont, entre autres, deux cartons jaunes (Ruiz, 12e, puis Buada, 35e). Ils inscriront ainsi deux essais à des locaux qui n'éviteront le décrochage au tableau d'affichage que grâce à la botte de Ruiz et Pottas agrémenté de cet essai, à la 33e, consécutif à une mêlée dans les « 22 » carcassonnais et fruit d'une belle combinaison : Tawake lance Buada côté fermé qui, à l'intérieur, propulse Madaule en dame.
Le tournant

Si Carcassonnais et Narbonnais ont été au coude à coude jusqu'à l'heure de jeu, la sortie de Philippe Guicherd pour brutalité a inévitablement fait basculer la rencontre côté local. En infériorité numérique, le pack carcassonnais s'est incliné à deux reprises concédant les deux essais de la gagne narbonnaise.
La phrase

« Il y a quatre ans, on n'entendait pas parler de nous. aujourd'hui, on fait trembler les plus gros. On est dans le coup jusqu'au carton jaune. On arrache le bonus défensif. C'est positif. » Christian Labit
Et maintenant

Dax débarquera à Domec avec l'envie de se racheter de sa déconvenue, hier, à domicile face à Aix. Narbonne ira à Oyonnax, qui sort d'un 3e échec consécutif, à Auch, cette fois.
Fiche Technique

RC Narbonne 36 US Carcassonne 29

MT : 16-16; 11.000 spectateurs; arbitre: Eric Gauzins (Ile de France).

Vainqueurs : 3 E Madaule (33), Tawake (62, 69); 3T et 3P (1, 10, 74) Ruiz; 1P Pottas (22)

Vaincus: 2 E Baradat (18), Koffi (46); 2T et 3P (13, 29, 36) Solana; 2P Rosalen (71, 79) Evolution du score : 3-0, 6-0, 6-3, 6-10, 9-10, 9-13, 16-13, 16-16/16-23, 23-23, 26-23, 33-23, 33-26, 36-26, 36-29.

NARBONNE : Griffoul (Vidal, 79); Meyer, S. Hegarty (Kaufana, 52), Pottas, Falconetti (o) Ruiz (m) Buada (Segara, 79); Salavea (Beaux, 61), Tawake, Madaule (cap); Thomson, Aurignac (Mynhardt, 52); Benali (Castex, 49), Vuli (Algisi, 56), Castex (Ramey, 49). Exclu. tempo. : Ruiz (12, jeu dangereux), Buada (35, antijeu).

CARCASSONNE : Solana; Lazzarotto, LeBouhris, Morel (Tidjini, 74), Codjo (o) Garcia (Rosalen, 54) (m) Siro (Ripert, 52); Baradat (cap), Koffi, Etien; Jeannard, Guicherd (Poux, 71); Ben Bouhout (Braken, 49), Sidobre (Cidre, 62), Paloméra (Delboulbès, 47).

Exclu. tempo.: Guicherd (61, brutalité).

La note du match : 13/20. L'homme du match : Jone Tawake (Narbonne).

Article DDM


_________________
EN VERT ET NOIR ! <br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CARCASSONNE   

Revenir en haut Aller en bas
 
CARCASSONNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Infos Carcassonne (2010-2011)
» Moussoulens International airport : Carcassonne
» Carcassonne???
» l'US Carcassonne salue le TPR
» [5sept]Metting a Carcassonne (11)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Destination Rugby :: PRO D2 :: Tous vos clubs >>>-
Sauter vers: